Ulvterk
Rendez-vous en mi-août pour l'ouverture !



 

 :: Grand Tableau :: Le Registre Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Présentation Asulf Hagen Holyfield - Bærtos (Magorian)

avatar
Age : 14
Nationalité : Norvégienne
Emploi/Statu : Elève
Avatar : Scott Eastwood
Voir le profil de l'utilisateur




Magorian
Bærtos
Mar 8 Aoû - 4:40



Asulf

Hagen



Nom Prénom • Asulf Hagen Holyfield.
Surnom • As'
Âge • 14 ans.
Nationalité • Norvégienne.
Ascendance • Sang-Pur.
Année •
Maison • Bærtos.
Animal de compagnie • Augurey prénommé Ajay.
Baguette • Celle-ci a été taillée en bois de Tremble possédant en son coeur une plume d'Oiseau-Tonnerre. Elle mesure 29,35 centimètres et est très rigide. Les baguettes en bois de tremble sont réputées pour avoir une capacité d'ensorcellement exceptionnelle et être particulièrement bien adaptées à la magie martiale. Et la plume d'Oiseau-Tonnerre qui la compose la rend extrêmement puissante mais difficile à manier.
Armotentia • De l'herbe humide, du bois en pleine combustion ainsi que la mer.
Patronus • Sombral.
Epouventard • Cadavre de son frère.
Particularité • Lycanthrope.


• Physique •
L'une des premières caractéristiques que l'on remarque chez Asulf sont ses cheveux blonds. Pratiquement toujours en bataille, il ne prend pas des heures à les coiffer volontairement, il tente malgré tout de discipliner ses quelques épis avec de l'eau. Mais son style décoiffé n'est pas pour lui déplaire, au contraire. C'est la seule coupe qui sied à son visage. Asulf possède également des yeux bleus qui s'agrémentent parfaitement avec ses cheveux blonds. Le bleu de ceux-ci vire vers un bleu marin donc foncé. De loin, on pourrait confondre cette couleur avec du gris car elle très est similaire. Un regard dur ainsi que froid, scrutateur et de marbre avec tout, il ne peut s'adoucir.
Comme tout scandinave qui se respecte, il est blanc de peau sans aucune trace de bronzage, même après avoir été périodiquement sous les rayons du soleil. Asulf est grand pour son âge, il a déjà presque terminé sa croissance, qui est donc bien avancé. Ajouté à cela sa physiologie svelte et musclée. Il n'y a pas un jour qui passe sans qu'il entretienne son corps avec des heures de Quidditch ou de musculation. Asulf ne souhaite pas attirer l'attention, il n'a pas besoin de cela.
Il s'est fait tatoué différents symboles celtes sur ses phalanges proximales droites, et il possède aussi une balafre en forme de griffes d'ours sur son trigone carotidien ainsi qu'une grande trace de morsure lui couvrant tout l'avant-bras droit.
• Caractère •
Un adjectif pour débuter ? Sombre. Asulf est le prototype parfait de l'adolescent mystérieux. Cela n'est pas pour autant qu'il ne laisse pas son tempérament féroce et sauvage prendre le dessus à son plus grand plaisir. Asulf est même hautain, toujours un mot plus haut que l'autre et ne laissera jamais passer un affront. Le genre de mecs qui se défoule sur les boucs-émissaires et petites têtes d'ampoules sur son chemin quand l'envie lui prend. Il passe le plus clair de son temps à préparer divers coups foireux pour mettre la misère aux élèves des autres maisons. Asulf ne jure que part les duels, que ce soit avec la magie ou avec les poings il est toujours le premier à vouloir entrer dans la baston.
Finalement il n'est bavard qu'avec les Bærtos, il tient chaque membre en estime vu qu'ils n'ont pas été regroupés par hasard. Asulf n'est pas très studieux, il ne s'intéresse pas du tout aux livres, et la bibliothèque serait le dernier endroit où il irait mettre les pieds, mais son ascendance Sang-Pur lui a fournit une bonne éducation ce qui veut dire qu'il regorge d'informations sur toute la culture magique. Sinon, il ne se forge qu'avec le sport, il n'y a que cela qui l'intéresse. Peut-être aussi le cours de Défenses Contre Les Forces Du Mal, quand il s'agit de pouvoir ensuite pratiquer les sorts appris contre d'autres élèves. Asulf reste néanmoins un garçon très surprenant et courageux. Son avenir ? Il ne sait pas, Asulf veut juste voyager, c'est une de ses passions. Même si Ulvterk est une aventure continuelle, il a besoin de s'en faire de nouvelles.
Le fait qu'il aborde son futur transforme totalement son caractère. Il peut parler des heures de ses voyages pour l'instant imaginaires, il fait même preuve de poésie et philosophie parfois. Une preuve qu'avant de devenir ce qu'il est aujourd'hui, Asulf était un garçon plus calme et attentionné. Il l'est sûrement encore dans le fond.
• Histoire •
Une famille assez connue dans les provinces norvégiennes, les Hagen ont pourtant toujours eu une réputation les suivant à la trace. Ils sont connus pour être très violents les uns envers les autres, ce qui a parfois abouti à la disparition ou mort soudaine d'un membre de la famille. Ils sont tous passés à Ulvterk par la maison Bærtos. C'est aussi que Mr Hagen s'est lié d'amitié avec une prestigieuse famille Américaine de Quidditch, les Holyfield. Par la suite ce lien d'amitié donna naissance à une alliance entre les deux familles. Les Hagen, ayant reçu de nombreux services de la part des Holyfield, il promit que ses héritiers porteraient également le nom des Hagen en plus de celui de leurs alliés.
Dans le cas familial restreint aux parents d'Asulf, seul son père s'est finalement marié avec une Rætven au plus grand désespoir de la famille qui souhaitait à chaque fois voir une lignée complète de Bærtos. Ce qui suscita la rage de certains et donc encore une tuerie familiale. Quand leur premier fils est né, Ulrich, Mrs Hagen tenta à tout prix de protéger le petit des enseignements et colères de son père, ce qui fut une très grande réussite, au point que Mr Hagen se désintéressa totalement de son enfant pour vaquer à ses occupations habituelles.
Peut-être pas une si bonne chose aux yeux du petit garçon à peine âgé de 2 ans, qui en vieillissant remarqua son absence dans sa vie. Dès lors il fit tout, malgré les paroles contradictoires de sa mère, à attirer l'attention de son père, tout cela en vain.
Cet enfant a grandit dans l'insouciance de sa mère et l'absence de son paternel.

Mais il y a eu la naissance d'Asulf, un second fils.
Tout de suite Mr Hagen s'est braqué. Si il ne pouvait pas avoir comme héritier le premier, trop à l'image de sa mère, il aura le second. Et cette fois-ci il ne se fit pas avoir par les caprices de son épouse, et garda sous son aile le deuxième petit garçon.
Son frère était sa copie conforme en plus jeune, et fut donc devenu un rival du fait qu'il a été bercé par « l'amour d'un père » croyait-il. Ils avaient à peine 2 ans d'écart.
Malgré ses haines cachées, Ulrich au premier abord, appréciait son frère, sans plus d'égard à son sujet. Asulf, ignorant l'histoire d'Ulrich semblait convaincu que celui-ci était heureux d'avoir un compagnon de jeu.
Son frère quant à lui avait appris à cacher ses sentiments, et donc ceux envers son petit frère, grâce à la sagesse de sa mère.

Comme Mrs Hagen l'avait prédit pour son premier fils, le père d'Asulf commença à être violent à l'égard du garçon qui avait maintenant 5 ans. Il lui apprenait la violence et la haine d'autrui en exerçant la violence. Il ne cessait de répéter à Asulf qu'il sera plus puissant que son frère, même si deux ans les distancent, Asulf doit être le meilleur dans tous les domaines. Son père racontait divers mensonges pour nourrir la colère naissante de son fils. Si il ne pouvait pas lui apprendre à se battre avec une baguette, il lui apprendrait déjà par s'exprimer qu'avec les poings. C'était son devoir de père de lui forger un cœur de pierre à toute épreuve. Asulf ne doit ressentir que rage et haine et faire obstruction de tout ce qui veut passer par dessus.

L'éducation serrée mise en place par son père commençait à porter ses fruits. Le petit montrait déjà des signes de violences croissants pratiquement verbaux envers Ulrich. Et celle-ci était en partie créée par son paternel. Dans sa chambre quelques bibelots disparaissaient et il mettait ça sur le dos de son premier fils. Les regarder se quereller, surtout observer Asulf lui montrait déjà que ses enseignements prenaient racine dans la personnalité de son fils.

Le père d'Asulf lui transmit sa grande passion du Quidditch et de l'ornithologie. Un passe-temps lié pour son père qui a découvert le sport national des sorciers en se passionnant pour les vivets dorés, des petits oiseaux maintenant protégés par le Ministère de la Magie, qui servait avant de Vif d'Or lors de matchs.
Mais Asulf est allé plus loin dans l'ornithologie. Il connaît chaque particularité d'une bestiole magique volante sur le bout des doigts. Et son animal préféré est l'Augurey, même si beaucoup de superstitions planent sur l'histoire de cet oiseau, Asulf trouve que cela le rend d'autant plus intéressant. Son père a même demandé à un ami de se procurer un œuf d'Augurey que son fils pourrait élever dès la naissance pour s'en servir d'animal de compagnie lorsqu'il ira à Ulvterk.

Un soir, les deux jeunes garçons avaient depuis bien grandis, alors qu'ils s'amusaient sans pour autant y prendre du plaisir, à jouer dans le jardin familiale, Ulrich ne cessait de provoquer Asulf avec des petits piques sur son physique, alors qu'il faisait déjà à cet âge-là très attention sur les dires de son père.
Pendant une course de vitesse opposant les deux jeunes garçons sur la longueur du terrain que constituait la propriété, Asulf, enragé, se glissa dans un sprint devant son frère ayant pour but de faire trébucher. Et il déstabilisa pendant la course Ulrich qui finit par tomber à cause des jambes de son frère essayant de le ralentir.
Au lieu de faire une chute classique dans l'herbe et se relever à toute vitesse, la tête d'Ulrich heurta une pierre qui était apparue juste après le passage d'Asulf.
Ulrich resta inerte sur le sol.
Comprenant la situation, le plus jeune cria sans cesser pour tenter de ramener ses parents. L'ombre de son père, baguette en main tourné vers le jardin où se disputait il y a quelques minutes la course de ses fils, disparut de la fenêtre du premier étage, lentement.

Sa mère finit par arriver en trombes alertés par les cris, découvrant le cadavre de son premier enfant, immobile, Asulf penché au dessus un air désemparé.
Comme pour toutes histoires de la famille Hagen, le père n'eut aucun mal, mais surtout un plaisir de se débarrasser du corps de son aîné avec l'aide de quelques membres de la famille.
La mère d'Asulf n'a put supporter une telle tragédie et elle se laissa emporter par la mort, le cœur meurtri par le chagrin, ce qui ne fit ni chaud ni froid à Mr Hagen. La mort de sa femme n'était qu'un événement de plus, et il pourrait rester seul avec son fils prodigue.

Après cette sanglante histoire, Asulf fut accablé de tristesse et de remords. Il est désormais fils unique avec pour seul famille son père qui, à chaque fois, le faisait culpabiliser.
Asulf est persuadé d'avoir tuer son frère pendant cette course, et puis tuer sa mère à cause de la douleur qui lui a infligé.

Il s'est enfermé jusqu'à ses 12 ans dans sa chambre à former différents sentiments néfastes dû à ce qu'il avait fait.

Mais pendant les 2 ans restants avant de partir à Ulvterk, le père d'Asulf eut la bonne idée d'entraîner son fils au combat au corps à corps dans des situations réelles et aussi pour affûter les compétences de chasseur de celui-ci, qui se plaisait à traquer et tuer des bêtes, relâchant une petite partie de sa rage dans ce passe-temps. Alors Mr Hagen se procura tout type d'animaux non-magiques pour ne pas tuer son fils. C'était simple au début. Il affrontait des bêtes exotiques et non vives comme des dragons du Komodo, ou bien des sangliers. Mais son père qui se délectait de ses combats fit venir un ours d'Asie, et qu'il lâcha sans prévenir dans le jardin en toute tranquillité. Cet ours lui a fait sa première cicatrice. Asulf aura la trace de ses griffes sur son trigone carotidien, durant toute son existence.

Un soir de pleine lune, l'ami qui fournissait toutes ses créatures à son père vint frapper à leur porte. Il avait trouvé un "loup plus agressif, plus vif et avide de chair fraîche, comparé à un loup normal". C'était en tout cas ce que son père lui avait répété. Il a tenté de le tuer : en vain. C'est son père qui a finit par le neutraliser car il y a eu un problème dans l'affrontement : Asulf s'est fait mordre à l'avant-bras droit quand il a tenté de se protéger d'une attaque frontale de la bête. Quelque chose de banal normalement mais ce qu'on ne lui avait pas dit, au garçon, c'est qu'il faisait face à un loup-garou, et non un loup classique. Comme-ci son paternel l'avait cherché, il avait tout ce qu'il fallait pour éviter que son fils meurt d'une hémorragie, c'est-à-dire un mélange de poudre d'argent et de dictame pour faire cicatriser la plaie sans pour autant empêcher l'infection.

C'était la dernière phase dans l'enseignement de son paternel pour qu'il puisse aller à Ulvterk dans la maison Bærtos qu'il puisse ainsi continuer la lignée des Hagen et faire honneur à son père.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ulvterk :: Grand Tableau :: Le Registre-
Sauter vers: